performance audio-visuelle

terrains vagues wandering est une errance contrehégémonique pour la découverte sérendipitaire d’un enchaînement d'idées vers l'état d'urgence. Par un “reverse engineering” de la dissémination sociale, cette performance suit les associations d'idées rencontrées dans les tweets par des cooccurrences de hastags. Les tweets qui s'égrainent en bas de l'écran, les visuels moirés combinant les images google et la piste bruitiste à base de samples reposent tous sur des hashtags polysémiques cooccurents.

Au dessus de ce bruit, la performance graphique propose des visuels symboliques. Elle tire parti de ces espaces “vagues” pour du dessin créatif en alternative aux structurations économiques et politiques du temps et de l'espace. Le violoncelle parfois plainte, parfois cri et douleur s’amplifie au cours de la performance reflétant la proximité de l’état d’urgence. Plutôt qu'une logique artificielle supplémentaire, une poésie audio-visuelle s’insinue par les interstices du flot informationnel, se nourrissant de l'ambivalence de cet espace saturé, terrain de vagabondage. Le bonobo qui accompagne les graphisme y sacrifie sa candeur fragile d’espèce en danger, miroir de notre propre vulnérabilité.

Reference

Carney, Phil, and Vince A. Miller. Vague spaces. In Jansson, André, and Amanda Lagerkvist, eds. Strange spaces: Explorations into mediated obscurity, Ashgate Publishing, Ltd. (2009): 33-56.